Madeleines salées pour l’apéro

 

Les madeleines, c’est bien mais les madeleines salées c’est encore mieux ! Tout aussi rapide que la version sucrée et original avec ça, qui dit mieux ? Le plus de cette recette est qu’on peut la personnaliser selon les goûts. Je vous livre la recette nature, à vous de la customiser !

Voilà de quoi faire sensation à l’apéro en deux temps, trois mouvements… à peu de choses près 😉

Pour 80 mini-madeleines vous aurez besoin de :

– 100g de farine

– 2 œufs

– 1/2 sachet de levure chimique

– 1 pincée de sel et de poivre

– 2 cuillères à soupe d’huile d’olive

– 20 g de beurre fondu

– 4 cuillères à soupe de lait

Mélanger tous les ingrédients puis ajouter la garniture choisie, dans mon cas, 3 cuillères à soupe d’emmental et 2 tranches de jambon blanc émincées finement.

Faire cuire 8 minutes à 100 °C puis 12 minutes à 180°C.

Et voilà le travail !

Bon apéro 😉

Boulettes Express

 

Quoi de mieux pour égayer une sauce tomate que des boulettes de viande ? En vraie accro du fait maison, j’ai une recette facile et surtout rapide de boulettes de veau, suivez le guide !

Pour régaler 4 convives, il vous faut :

– 350 g de veau haché

– 1 c. à s. de persil

– 1/2 citron

– 1 gousse d’ail

– 1 filet d’huile d’olive

– Paprika

– Sel, poivre

Mélanger la viande, le persil, l’ail haché, le citron, le sel et le poivre jusqu’à obtenir une boule homogène.

Former une douzaine de petites boulettes.

Verser un filet d’huile d’olive dans une poêle bien chaude et faire cuire les boulettes cinq minutes de chaque côté.

Finir par les saupoudrer de paprika.

En parallèle, préparer la sauce tomate. Faites revenir un oignon émincé avec un filet d’huile d’olive et verser une boite de tomates pelées puis y ajouter les boulettes et laisser mijoter.

Astuce : vous pouvez ajouter des légumes dans votre sauce tomate. Un poivron à finir ? Ajouter le à votre sauce ! J’aime y ajouter une carotte émincée finement pour sortir de l’ordinaire. Twister un peu ses plats du quotidien, c’est tout simple ! À vous de jouer 😉

Potion verte

 

Cette nouvelle tendance des jus de fruits frais est pour moi l’occasion de me refaire une santé. Et pour une santé de fer, il faut des légumes verts, c’est bien connu !

Pour une potion verte pour 2, vous aurez besoin de :

– 100 g de concombre

– 2 pommes

– 5 kiwis

– 100 g de mâche

– 1 morceau de gingembre de la taille d’un pouce

Potion verte-2ème photo

Les fruits et les légumes près à passer à l’extracteur

 

Laver et couper le concombre.

Laver et enlever les queues et les pépins des pommes puis les couper en lamelle.

Peler les kiwis et les couper en lamelle.

Laver et essorer la mâche.

Peler le morceau de gingembre.

Passer à l’extracteur dans l’ordre la mâche, les pommes, le concombre et les kiwis puis finir par le gingembre.

Ce jus est un peu acide mais revigorant, parfait pour se requinquer après un coup de barre !

Potion verte - 3ème photo

Et voilà le résultat !

 

Filtre d’amour

 

Ce jus, à base d’ananas, de pommes et de carottes, est relevé avec une pointe de gingembre. Parfait pour les réveils en douceur après votre grasse matinée du dimanche !

Pour un filtre d’amour à partager à 2, il vous faut :

– ½ ananas

– 2 pommes

– 4 carottes

– 1 morceau de gingembre de la taille d’un pouce

Peler et enlever les yeux de l’ananas puis le couper en dés.

Laver et enlever les queues et les pépins des pommes puis les couper en lamelle.

Laver et peler les carottes.

Peler le morceau de gingembre.

Passer à l’extracteur dans l’ordre l’ananas, les pommes et les carottes pour finir par le gingembre.

Filtre d'amour-2ème photo

L’ananas passé à l’extracteur

 

Filtre d'amour-3ème photo

Et pour finir le gingembre

 

Ce jus accompagnera à merveille un brunch ou un petit déjeuner au lit 🙂

A votre santé !

Filtre d'amour 4ème photo

Filtre d’amour pour 2

 

L’extracteur ou la tendance du « juicing »

 

Le père Noël m’a gâtée en m’offrant un superbe extracteur nouvelle génération ! Oui, le nom est impressionnant, concrètement il s’agit d’une machine qui sépare le jus des fibres.

C’est pour moi l’occasion de m’inscrire dans cette tendance du « juicing » à savoir l’habitude de boire des fruits, légumes et « verdures » (feuilles vertes) en jus et smoothies. Ici, nous parlerons uniquement des jus, les smoothies étant obtenus à partir d’un blender. Cette tendance, très présente aux Etats-Unis, arrive progressivement en France depuis quelques mois. Les extracteurs existent sous plusieurs formes, à main, à vapeur, vertical ou à rouleaux. Le mien est à vis unique et permet de faire des jus et des préparations broyées, comme des fallafels (récemment expérimentés).

Côté nutrition, l’extracteur conserve toutes les vitamines contenues dans les fruits et les légumes en broyant à froid les produits. Et oui, le tout n’est pas de consommer des fruits et des légumes à tout prix, encore faut-il en conserver les bienfaits. Par exemple, les cuissons agressives détruisent les qualités nutritives des fruits et des légumes. L’absence de fibres accélère l’assimilation des aliments, en 20 minutes environ, et confère aux jus une puissance énergique incomparable sans surcharge pour le système digestif. Côté dégustation, on obtient un jus très lisse, l’aspect est uniforme et la texture est douce et agréable.

Cet article n’est pas une publicité pour les extracteurs ! C’est néanmoins un moyen agréable et ludique de consommer des fruits et des légumes. Un jus de fruits et de légumes frais ça fait toujours du bien et si c’est bon pour la santé c’est encore mieux 😉

Le Brunch avec pancakes ;)

 

Une petite tradition que j’ai ramené du Québec : le brunch !

J’y ai passé un an, ça laisse des traces… et je peux vous assurer que tous les dimanches chez moi on brunch 😉

Le brunch, c’est un compromis entre le breakfast et le lunch soit la meilleure raison de manger à volonté pendant des heures !

Pour un brunch réussi selon moi on a (attention c’est pas diététique !) :

  • des pommes de terre rissolées : idéalement je prends des pommes de terre que je pèle et que je coupe en cubes pour les faire cuire avec un filet d’huile d’olive mais c’est dimanche alors je prends parfois des pommes de terre surgelées !
  • des lardons : traditionnellement on prend du lard ou/et des saucisses mais je préfère les lardons (qui m’ont ENORMEMENT manquée pendant mon séjour de l’autre côté de l’Atlantique !)
  • des œufs : au plat, brouillés ou en omelette sur les pommes de terre et les lardons (ma version préférée)
  • un jus de fruit frais : jus d’orange ou mieux cocktail de fruits !
  • une boisson chaude : thé, café, chocolat chaud selon les goûts
  • des pancakes / des gaufres / des toasts / des muffins : c’est le moment de se faire plaisir !

En ce moment, j’ai une période pancakes alors je vais vous livrer la recette des pancakes que j’ai fait ce matin même !

Pour une dizaine de pancakes :

– 250g de farine

– 1 cuillère à soupe de sucre

– 1 sachet de sucre vanillé

– ½ sachet de levure chimique

– 2 œufs

– 37,5 cl de lait

– 50g de beurre

Mélanger la farine, le sucre, le sucre vanillé, la levure.

Ajouter les jaunes d’œufs et le lait.

Ajouter le beurre.

Battre les blancs en neige puis les intégrer à la pâte.

Huiler une poêle (petite de préférence), verser la pâte et retourner le pancake quand des « trous » se forme à la surface.

A déguster chaud de préférence, les pancakes sont aussi très bon réchauffés.

pancakes

Pancakes

 

Bon appétit et bon dimanche !

Des crêpes et que ça saute !

C’est la Chandeleur ! Quelle meilleure occasion pour faire des crêpes ??

A l’origine, la Chandeleur est une fête chrétienne fixée le 2 février, soit 40 jours après Noël. Signifiant la « fête des chandelles », elle marque la présentation de Jésus au temple et sa célébration en tant que « lumière ». Pour l’occasion, une procession aux chandelles accompagne le chemin vers l’église. Non, je ne suis pas un émissaire du Pape mais un brin d’histoire ça ne fait de mal à personne (et je vous ai épargné le couplet sur Marie). Au moins, vous aurez un sujet de conversation en vous gavant de crêpes !

Mais pourquoi des crêpes me direz vous ? Traditionnellement, on cuisine des galettes aux pèlerins qui viennent de Rome, c’est également pour se rappeler que la fin de l’hiver est proche et que l’on a encore des réserves de nourriture. La culture populaire associe donc cette fête aux crêpes ! Voilà, une bonne raison pour se faire plaisir 😉

Selon la tradition, il faut faire sauter la première crêpe, ça porte bonheur. C’est plutôt un coup à rater sa première crêpe mais bon c’est toujours drôle et la première ne compte pas alors n’hésitez pas 😉

Je vous révèle aujourd’hui ma recette de crêpes fétiche !

– 250g de farine

– 1 pincée de sel

– 1 cuillère à soupe d’huile d’arachide

– 1 cuillère à soupe de crème fraîche

– 4 œufs

– 1 petit verre d’eau

– ½ litre de lait

– 1 trait de bière ou de rhum à ajouter selon les goûts

Verser dans un saladier la farine, le sel, l’huile, la crème fraîche et les œufs.

Délayer le tout avec l’eau et le lait.

Ajouter le rhum ou la bière.

Beurrer une poele bien chaude et faire cuire les crêpes.

A déguster bien chaud de préférence avec toutes vos garnitures préférées, les crêpes sont très bonnes réchauffées également !

 

 

Mes fameuses madeleines !

 

Pour mon premier article en tant que bloggueuse officielle, j’ai décidée de vous livrer ma plus célèbre recette : les madeleines. Le vrai plus des madeleines, c’est que la recette de base est rapide à réaliser quand on la connaît bien, compte tenu du fait que je suis tout le temps en retard, ça m’arrange plutôt 😉 Il fut un temps, où je faisais cette recette très très souvent et je venais toujours à court d’ingrédients alors j’ai commencée à rogner un peu sur les dosages, en général sur le beurre.

Dans l’idéal, j’utilise :

– 3 oeufs

– 75 à 100g de sucre (selon les goûts, j’ai un papa qui n’aime pas trop le sucre alors je diminue les doses pour toutes les recettes !)

– 100g de beurre

– 100g de farine

Battre les œufs avec le sucre jusqu’à obtenir un mélange mousseux.

Faire fondre le beurre.

Ajouter petit à petit le beurre et la farine jusqu’à épuisement des ingrédients.

Faire cuire 8 minutes à 100 °C puis 12 minutes à 180°C.

J’utilise un moule à mini-madeleines. Avec cette recette, je fais 80 mini-madeleines environ.

Voilà la recette de base. L’autre avantage des madeleines, c’est que l’on peut laisser libre court à son imagination et mettre tout ce qu’on veut dedans. En général, je rajoute des pépites de chocolat mais si je suis vraiment pressée, je les fais nature. Pour les grandes occasions, je les pique sur des structures en polystyrène. À ma soirée d’anniversaire, j’avais décoré un coquillage et un bateau (c’était une soirée à thème !).

Bon appétit 🙂