Une année 2017 pleine de surprises !

Mes vœux arrivent un peu tard mais après tout le mois de janvier n’est pas fini alors j’en profite pour vous souhaiter une très belle année à tous ! La grippe a eu raison de moi et mon début d’année a donc commencé sous la couette. Je reviens avec des anticorps et pleins de nouvelles idées ! En tout cas, j’espère que cette période de renouveau vous inspire pour bousculer un peu votre quotidien si vous avez besoin de changements ou prendre le temps d’en profiter si au contraire tout va bien pour vous 😉 Du côté du blog, ça bouge pas mal et ça méritait bien un petit article !

Changement de cap

On prend les mêmes et on rattaque une nouvelle année mais on bifurque un peu… Le blog de cuisine va laisser la place à un blog plus généraliste sur notre transition vers le côté écolo de la force. Et oui, à la maison nous avons choisi de réduire nos déchets et donc de consommer différemment : moins mais surtout mieux ! Comment ça se passe ? Je vous raconterai les différentes étapes de notre adaptation de nos débuts à notre déménagement en passant par notre quotidien !

Concrètement on a maintenant 5 rubriques :

  • News : un petit condensé des tendances écolos du moment
  • Food : des recettes toujours gourmandes (on se refait pas !)
  • Home : des idées pour gérer sa maison sans prise de tête ni produits chimiques
  • Office : des solutions pour adopter une bonne routine au boulot
  • Out : des sorties et des expériences à tenter

Un rendez-vous hebdomadaire

Force est de constater que la vie d’adulte n’est pas si facile que ça ! Mon premier job et mon déménagement m’ont pris pas mal de temps l’année passée mais qu’à cela ne tienne, ma bonne résolution sera donc d’écrire un article par semaine ! Pourquoi ? Parce que les infos sur le zéro déchet commencent à circuler mais qu’il y a encore pas mal de zones d’ombre, je vous dirai les erreurs à ne pas faire et les solutions viables que nous avons adoptées au quotidien.

Consommer mieux c’est bien en revanche il faut garder le côté pratique sinon la démarche ne sera pas durable. Passer des heures et des heures en cuisine le weekend pour avoir des repas frais c’est super mais un choix trop chronophage ne sera pas tenable sur le long terme. À la place, vous pourriez plutôt doubler les proportions de votre dîner et congeler les portions en trop pour avoir des repas d’avance. Là où il y a un problème il y a une solution alors pas de panique et restez à l’écoute 😉

Alors pour cette nouvelle année, tant qu’on est à prendre de bonnes résolutions, pourquoi ne pas consommer un peu mieux ? Si ce n’est pas pour la planète, ce peut être pour avoir une meilleure santé, pour retrouver le goût des bonnes choses ou encore pour rester tendance 😉 Quelle que soit votre motivation, vous trouverez ici quelques conseils pour y parvenir. Je tâtonne moi-même encore mais je vous ferai part de nos succès et de nos échecs en espérant que cela pourra vous dépanner et/ou vous inspirer !

À très vite !

Le citron, votre meilleur allié détox

Le printemps est arrivé mais vous sortez à peine de votre hibernation hivernale ? Pour vous remettre en forme rien de tel qu’une petite détox ! Ce terme à la mode désigne tout simplement une méthode douce pour éliminer les toxines accumulées par l’organisme. Un ménage de printemps non négligeable après les excès des fêtes de fin d’année et les plats d’hiver réconfortants mais souvent caloriques.

Le citron, un super aliment

Ce fruit fait partie de la famille des agrumes. À ce titre, il est particulièrement riche en vitamine C avec 52 mg pour 100g de citron. De plus, ces qualités nutritives ne se dégradent pas avec le temps puisqu’elles sont protégées par une peau épaisse et un milieu acide. Attention toutefois, la teneur en vitamine C s’oxyde rapidement au contact de l’air. Il faut donc consommer le jus de citron immédiatement après l’avoir pressé afin d’en préserver les vitamines.

Pauvre en sucres, le citron ne contient que 2,5g de glucides pour 100g soit 4 à 5 fois moins que chez les autres fruits. Quant aux lipides, ils sont en quantité négligeables. Ces deux bons points en font un ingrédient excellent pour alléger les recettes tout relevant le goût. Malgré sa teneur en acides organiques élevée, le citron n’est pas acidifiant pour le corps en raison de son fort taux de potassium (153mg pour 100g). Ce dernier dégage des résidus alcalinisants qui neutralise l’acide citrique. À noter également que l’apport en calcium est important de l’ordre 25 mg pour 100g. Pour en savoir plus, cliquez ici.

Pourquoi choisir le citron comme allié détox ?

Les qualités nutritives du citron sont multiples et indéniables mais concrètement comment peut-il nettoyer l’organisme ? Il agit principalement sur :

  • Le foie
  • Le système digestif
  • Le système immunitaire

En effet, il permet de détoxifier le foie. Une alimentation riche en graisses et/ou en alcool est préjudiciable pour votre foie qui se retrouve en surcharge. De ce fait, il fonctionne au ralenti. Le citron va non seulement stimuler la production de la bile mais aussi déstocker et éliminer les graisses. Cette action sur le foie va aider la digestion. De plus, en luttant contre l’acidité ce fruit va protéger l’estomac. Il neutralise les remontées acides en transformant l’acide citrique en citrate. Le petit bonus : il est très efficace contre les nausées.

Enfin, l’huile essentielle de citron étant un antiseptique naturel. Ce fruit est donc une arme contre les infections et les  bactéries. Grâce à sa vitamine C et ses composés expectorants, le citron a tout bon pour booster le système immunitaire. En massage, en infusion, en jus ou même en gargarisme, le citron frais ou en huile essentielle sera un atout de choix pour votre quotidien.

Citron

 Une solution détox express

Dans le cadre d’une cure détox, le citron est donc plus que recommandé. Le timing idéal ? Au changement de saison, en particulier au printemps ou en automne. Cette méthode agit sur les problèmes de tendinites, de jambes lourdes mais aussi sur les allergies et la fatigue chronique. Pour ce faire, rien de plus simple ! Il suffit de presser un citron dans un verre d’eau tiède. Vous devez le boire à jeun et rapidement afin de bénéficier de toutes les qualités nutritives.

C’est une recette très rapide et facile à faire, parfait pour les personnes actives qui n’ont pas beaucoup de temps le matin. En revanche, si vous voulez une version plus complète, vous pouvez ajouter une demi-cuillère à café de miel, une pincée de cannelle et un demi-centimètre de gingembre rapé. Cela demande un peu plus de temps mais sachez que vous pouvez en préparer à l’avance et conserver le tout au réfrigérateur. Vous n’aurez plus qu’à vous servir de votre préparation comme d’un sirop auquel vous ajouterez 20 cl d’eau chaude. Vous pouvez répéter ce rituel de plusieurs jours à quelques mois selon votre envie et votre état de santé.

Très bonne détox à vous 🙂

Pourquoi prend-on de bonnes résolutions chaque année ?

Tous les ans c’est la même chose, après les festivités du nouvel an vient la question fatidique : quelles sont vos bonnes résolutions ? Il s’agit en réalité d’une coutume héritée de la civilisation occidentale. Selon cette pratique, il faudrait prendre un ou plusieurs engagements pour améliorer son comportement, une mauvaise habitude ou encore son mode de vie.

Un aspect psychologique

Le mois de janvier tout comme la rentrée de septembre donne l’illusion d’un renouveau. En effet, lorsque l’on passe à une nouvelle année, nous avons envie de changements. Que ce soit professionnel ou personnel, les bonnes résolutions viennent principalement d’une volonté d’avancer et de changer les aspects de notre vie les moins accomplis. Si ce sentiment est sain et même positif, il ne faut pas être trop exigeant et prendre des engagements réalistes.

Pourtant d’après une étude menée par l’université de Bristol sur 3000 sujets, 88 % des bonnes résolutions ne seront pas tenues. Il n’y a rien d’alarmant dans ce constat puisque d’après la psychologue Emmanuelle Lacroix, le changement fait partie de la vie : il nous permet de nous projeter dans l’avenir et de nous faire avancer. Par conséquent même si l’on ne tient pas ses engagements, c’est déjà faire un premier pas que le penser !

Des avis partagés

Comme pour toutes les traditions, il y a plusieurs écoles concernant les engagements du nouvel an. Certains font religieusement leur liste chaque année quand d’autres sont farouchement contre. Il est vrai que le simple fait de pouvoir échouer à tenir une bonne résolution est une pression suffisante pour ôter toute motivation à certaines personnes alors que d’autres ont besoin de se fixer des buts précis.

Que vous soyez pour ou contre, le principal est surtout de ne pas rester figé. Il ne faut pas avoir peur du changement ! Prenons cette année comme une chance de changer ses mauvaises habitudes, de commencer une activité créative ou sportive ou encore de s’engager dans une cause. Loin d’être originales, les résolutions sont souvent les mêmes pour tous :

  • Se remettre en forme grâce au sport et/ou une alimentation saine
  • Profiter de la vie
  • Prendre soin de ses finances
  • Développer sa vie sociale
  • Partir en voyage

Bonnes résolutions1

Comment tenir ses bonnes résolutions ?

Tout d’abord, il faut se fixer des objectifs réalistes. Vous n’allez pas faire le marathon de New York cette année si vous n’avez jamais couru de votre vie. Prendre des engagements trop ambitieux ne ferait que vous décourager. Si vous voulez vous mettre à la course à pied, commencez par 10 minutes trois fois par semaine puis augmentez de 5 minutes toutes les semaines. Cela peut sembler dérisoire mais si votre corps n’est pas habitué à faire de l’exercice ce sera déjà un grand changement.

Ne prenez pas de décisions vagues comme se remettre au sport, choisissez une activité et inscrivez-vous à un cours. De cette manière, vous aurez un « rendez-vous » hebdomadaire qu’il sera plus difficile d’oublier que si vous prévoyez de faire du fitness à la maison tout en sachant pertinemment que vous trouverez toujours mieux à faire ! Il est également conseillé de limiter les bonnes résolutions. En vous concentrant sur un ou deux engagements, vous aurez de meilleures chances d’y parvenir.

Et vous, quelles sont vos bonnes résolutions ?? Personnellement, je viens d’aller courir et ça fait du bien !

La COP 21 pour les nuls

À partir du 30 novembre prochain se déroulera à Paris la 21ème Conférence des parties à la Convention des Nations unies sur les changements climatiques communément appelée « COP 21 ». Il s’agit là d’une étape décisive dans la lutte contre le réchauffement climatique. Pour mieux comprendre ce rendez-vous incontournable, je décrypte pour vous l’événement écolo de l’année et les enjeux qui y sont liés. Explications.

Qu’est-ce que la COP 21 ?

Le premier sommet sur le développement durable a eu lieu en 1972 à Stockholm, ce fut le début d’une montée en puissance des préoccupations environnementales au niveau international. Cependant, il faudra attendre le sommet de la terre à Rio en 1992 pour que la convention cadre des Nations unies sur les changements climatiques soit adoptée. Ce sera la base de la diplomatie verte pour les années à venir. La conférence des parties de la convention, COP en anglais (Conference of the Parties), se réunit chaque année depuis 1995.

Cet événement regroupe tous les États signataires et sert de cadre pour les grands accords internationaux sur le climat comme :

  • En 1997, la convention de Kyoto qui impose à 37 États de réduire les émissions de gaz à effet de serre de 5,2 % par rapport à 1990
  • En 2009, l’accord prévoit de limiter le réchauffement climatique à 2°

Le problème est le manque d’actions qui suit chaque COP. Lors de la COP 3 à Kyoto, aucun protocole n’a mis en place pour parvenir à faire baisser les émissions de gaz à effet de serre, idem en 2009. Voilà pourquoi la communauté internationale attend beaucoup de ce nouveau rendez-vous.

COP212

Un défi de taille

L’enjeu de ce rendez-vous est de ratifier un accord international sans précédent pour maintenir le réchauffement climatique en dessous de 2° par rapport à l’ère industrielle à savoir le 19ème siècle. En effet au-delà de ce seuil fatidique, les scientifiques prévoient des conséquences catastrophiques :

  • La sécurité alimentaire serait alors en danger
  • Les événements climatiques se multiplieraient
  • La hausse du niveau de la mer menacera certaines régions du monde

Ce ne sont pas moins de 195 pays sans compter l’Union Européenne qui devront accepter de réduire leur consommation énergétique. En effet, ce nouvel accord a pour but de remplacer dès 2020 le protocole de Kyoto. L’urgence est totale sachant que les 2° tant redouté sont sur le point d’être atteint. Il est donc primordial de trouver un compromis au plus vite.

COP213

Un contexte difficile

Cependant, compte tenu des récents événements, on peut craindre que le débat environnemental ne soit éclipsé par les attaques terroristes et l’enquête d’ampleur internationale qui fait suite au 13 novembre dernier. Malgré les déclarations de la ministre Ségolène Royal qui assure que la COP 21 ne sera pas annulée, des mesures exceptionnelles vont être prises pour limiter les manifestations à l’extérieur, à l’instar de la marche mondiale pour le climat.

Pourtant après des mois de négociations, François Hollande et Laurent Fabius ne doivent pas relâcher leurs efforts. Il faut agir maintenant pour limiter les dégâts puisque la situation est déjà très problématique. Sachez que si vous voulez participer, vous pouvez assister à des conférences, des expositions ou encore des films et des ateliers. Pour en savoir plus, cliquez ici. Que vous alliez ou non à la conférence, il est important de se rappeler que nous pouvons tous s’engager à notre échelle dans la lutte contre le réchauffement climatique alors au boulot ! Pour vous inspirer, voici la campagne de communication dédiée à la COP 21 :

La tendance Zéro Déchet ou l’écologie à domicile

À l’heure où l’écologie est sur toutes les bouches, le mouvement Zéro Déchet prend de l’ampleur mais de quoi s’agit-il au juste ? La COP 21 approche à grands pas et le monde entier s’interroge sur les moyens à adopter pour réduire les conséquences négatives de nos modes de consommation modernes : c’est exactement le but du Zéro Déchet ! En effet, cela consiste à consommer de façon plus responsable tout en réduisant les emballages, les produits chimiques et la pollution liée à la production de produits manufacturés.

Un mouvement pas si récent

C’est en Californie dans les années 80 que prend racine le mouvement « Zero Waste » ce qui explique les infrastructures importantes qui existent dans cette partie du monde. Ce terme signifie non seulement « zéro déchet » mais aussi « zéro gâchis ». En somme, ce courant prône une consommation plus raisonnée que ce soit du point de vue de l’écologie, de la santé ou encore du style de vie. L’explosion de cette tendance va de pair avec le retour au naturel que l’on constate depuis quelques années.

En effet, les produits industriels, la surconsommation et le capitalisme à outrance ont déclenché un véritable raz-le-bol qui se caractérise par la recherche d’une autre façon de consommer. Certaines personnes se détachent du lot et illustrent ce nouvel élan comme :

  • Colin Beaven alias « No Impact Man » qui a fait une expérience d’un an pendant laquelle lui et sa famille ont réduit au minimum leur impact sur l’environnement (le film est disponible sur le replay de Canal Sat ou en live sur Planete + le 17 novembre 9h35 et le 23 novembre à 9h25)
  • Bea Johnson alias l’auteur du best-seller Zero Waste Home qui a choisi de rompre avec son mode de vie et dont les déchets annuels tiennent dans un bocal

Zéro Déchet2

La mise en pratique

Cela peut sembler impossible au premier abord pourtant avec quelques astuces, on peut facilement adopter les bons gestes. D’après la méthode de Bea Johnson, il y a cinq étapes à respecter :

  • Refuser : les produits emballés, ceux qu’on a en double et ceux qu’on achète sans jamais les utiliser.
  • Réduire : ce dont on a besoin mais que l’on ne peut pas supprimer de notre quotidien comme la voiture quand on habite dans un village isolé sans transports en commun. Le but est de se restreindre dans la mesure du possible sans se compliquer la vie. Vous pouvez prendre le temps de faire du vélo pour aller chercher les croissants du dimanche tout en utilisant votre véhicule pour les trajets boulot-maison.
  • Réutiliser : on donne une seconde vie aux produits du quotidien, une paire de chaussettes trouée peut devenir un chiffon.
  • Recycler : ce que l’on ne peut ni refuser ni réduire ni réutiliser comme les ampoules.
  • Composter : tous les éléments organiques peuvent être compostés et votre poubelle diminuera de moitié !

Zéro Déchet3

Alors on s’y met ?

Je vous l’accorde ça a l’air ambitieux présenté de cette manière mais il suffit de réfléchir à sa consommation et de trouver des compromis raisonnables au fur et à mesure. Étant moi-même en pleine transition, je sais que changer ses habitudes est parfois frustrant et que l’on est souvent tenté de céder à la facilité mais je suis convaincue qu’avec un peu de bonne volonté c’est possible ! Bien sûr, l’adepte du fait maison que je suis a commencé par la cuisine. J’ai acheté une douzaine de bocaux et entrepris d’acheter les pâtes, les légumes secs, le thé, le sucre et même la farine en vrac.

Je m’attaque à présent à la salle de bain où le savon de Marseille est devenu mon meilleur ami pour réduire les déchets et embellir ma peau tout naturellement ! Et demain je me tournerai vers mon dressing… affaire à suivre donc 😉

À très vite pour de nouvelles aventures !

Les sushis à Paris ou la tendance food de ces dernières années !

Le sushi, c’est ce plat japonais qui fait fureur depuis quelques années. Les Français sont les plus gros consommateurs de sushis d’Europe. Avec des franchises qui se développent dans tout le pays, on ne peut plus passer à côté de ce plat. Je vous dis tout sur la tendance food devenue incontournable.

D’où vient le sushi ?

À l’origine, « l’oreiller de riz à sushi » était utilisé pour conserver les morceaux de poissons que l’on étalait dessus. Ensuite on mangeait le poisson et on jetait le riz. Pour aller plus loin dans la conservation, on ajouta du vinaigre. On dit qu’avec le temps, on finit par aimer cette association riz-poisson-vinaigre et c’est de cette façon que le sushi a été créé. Depuis, on a coutume de consommer le poisson avec du riz. On fait commerce des sushis à partir du 17ème siècle.

Au 19ème siècle, le sushi évolue. On ne présente plus le poisson enveloppé dans du riz mais sur un amas de riz pressé. On appelle cela le nigiri sushi ce qui signifie littéralement sushi pressé à la main. Il est alors consommé comme un encas rapide. C’est une sorte de fast food d’antan qui se prend au bord de la route ce qui contribue à faire son succès. Il se répand ainsi dans tout le Japon. À la fin de la Seconde Guerre mondiale, la vente de sushis devient réglementée et arrive dans les échoppes et les restaurants. Pour plus d’informations sur l’histoire des sushis, consultez cette page.

Les sushis à paris ou la tendance food de ces dernières années !3

Où manger des sushis ?

Rapidement repris par les sociétés occidentales, le sushi s’imprègne de toutes les influences culinaires et se marie avec des ingrédients nouveaux comme la mayonnaise. La demande ne cesse d’augmenter. Le sushi, source d’innovations culinaires se renouvelle continuellement pour offrir des produits toujours plus tendance. Les franchises de sushis à Paris se développent à vitesse grand V. C’est en effet en Île-de-France que l’implantation de restaurants à sushis est la plus importante.

Ce succès s’explique par la fraicheur et les bienfaits santé de ce plat ainsi qu’une préparation rapide et facile. Effectivement, si ce secteur ne représente qu’1 % du marché de la restauration commerciale en France, il connaît une croissance continue. Les restaurants japonais vont se multiplier par trois d’ici à sept ans. Si les sushis à Paris sont monnaie courante, ils arriveront donc aussi en province. Pour ma part, je vous recommande Côté Sushi. Vous retrouverez plus d’informations sur la page suivante.

Les sushis à paris ou la tendance food de ces dernières années !2

Comment en faire ?

Si vous voulez devenir un pro des sushis rien de plus simple, vous avez plusieurs options : vous pouvez prendre des cours, suivre des tutos sur Internet ou encore acheter un livre de recettes. Pour le sushi maki (la version la plus courante) vous aurez besoin d’une natte à sushi, d’une feuille d’algue, de riz gluant, d’ingrédients coupés en lamelles. Dans tous les cas, il y a des étapes à respecter :

  • Il faut tout d’abord placer la feuille d’algue du côté rugueux
  • Puis on étale le riz
  • Ensuite on garnit le sushi avec les ingrédients choisis
  • Et on roule le sushi à l’aide de la natte
  • Enfin, on coupe le rouleau en « rondelles » avec un couteau mouillé surtout !

Si vous voulez en savoir davantage sur la confection de sushi dans les règles de l’art, je vous conseille le site faistonsushi.com. Pour finir, je vous propose un tuto pour apprendre à faire des makis :

Maintenant vous n’avez plus qu’à vous entrainer pour devenir de vrais pro !

Jus d’herbe

Régénérant, riche en minéraux, anti-inflammatoire : les bienfaits du jus d’herbe sont nombreux. Cette une boisson santé est même surnommée « plasma végétal » ou encore « élixir de vie ».
Alors on s’y met ?
L’herbe de blé est obtenue en faisant germer des graines de blé. Cette herbe contient 70% de chloropylle dont la structure chimique est proche de celle de l’hémoglobine qui transporte l’oxygène dans le sang. Elle permet donc de purifier l’organisme et de renforcer le système immunitaire grâce à la richesse de ses nutriments.
Faire pousser de l’ herbe de blé c’est très simple. Il suffit de mettre un fond de terreau dans un grand plat à bords hauts ou un récipient approchant puis de le recouvrir d’une couche de graine de blé comme sur la photo ci-dessous.
Jus d'herbe1
Ensuite vous n’aurez qu’à arroser tous les jours afin que la terre ne s’assèche pas. Il y a d’autres méthodes mais c’est celle-ci que je préfère ! Vous devez attendre une dizaine de jours pour obtenir la taille désirée.
Jus d'herbe2
Jus d'herbe3
Jus d'herbe5
L’herbe de blé est plus facile à consommer en jus parce qu’on peut tout simplement le mélanger à son jus du matin. Pour en faire un jus, on passe l’herbe dans un extracteur (si vous êtes un amateur de jus d’herbe, préférez un extracteur à double vis).
Jus d'herbe8
À consommer avec modération : 3 à 5cl par jour suffisent. Pour vous faciliter la vie, vous pouvez placer votre jus d’herbe directement dans un bac à glaçons afin de conserver tous ses nutriments et de se faire des « doses individuelles ».
Jus d'herbe9
À votre santé !

L’extracteur ou la tendance du « juicing »

 

Le père Noël m’a gâtée en m’offrant un superbe extracteur nouvelle génération ! Oui, le nom est impressionnant, concrètement il s’agit d’une machine qui sépare le jus des fibres.

C’est pour moi l’occasion de m’inscrire dans cette tendance du « juicing » à savoir l’habitude de boire des fruits, légumes et « verdures » (feuilles vertes) en jus et smoothies. Ici, nous parlerons uniquement des jus, les smoothies étant obtenus à partir d’un blender. Cette tendance, très présente aux Etats-Unis, arrive progressivement en France depuis quelques mois. Les extracteurs existent sous plusieurs formes, à main, à vapeur, vertical ou à rouleaux. Le mien est à vis unique et permet de faire des jus et des préparations broyées, comme des fallafels (récemment expérimentés).

Côté nutrition, l’extracteur conserve toutes les vitamines contenues dans les fruits et les légumes en broyant à froid les produits. Et oui, le tout n’est pas de consommer des fruits et des légumes à tout prix, encore faut-il en conserver les bienfaits. Par exemple, les cuissons agressives détruisent les qualités nutritives des fruits et des légumes. L’absence de fibres accélère l’assimilation des aliments, en 20 minutes environ, et confère aux jus une puissance énergique incomparable sans surcharge pour le système digestif. Côté dégustation, on obtient un jus très lisse, l’aspect est uniforme et la texture est douce et agréable.

Cet article n’est pas une publicité pour les extracteurs ! C’est néanmoins un moyen agréable et ludique de consommer des fruits et des légumes. Un jus de fruits et de légumes frais ça fait toujours du bien et si c’est bon pour la santé c’est encore mieux 😉