3 règles pour un ménage écolo

On a tendance à penser qu’adopter une routine zéro déchet est contraignant et demande beaucoup d’organisation or pour le ménage c’est plutôt tout le contraire ! S’il y a bien un domaine où les habitudes de consommation actuelles nous compliquent la vie c’est bien l’entretien de la maison. Pourquoi utiliser 20 produits différents, dépenser des fortunes et polluer la planète quand on peut tout nettoyer pour une bouchée de pain avec trois petits ingrédients présents dans votre cuisine ?!

Règle n°1 : s’équiper

Tout d’abord, on choisit des outils adaptés, naturels et réutilisables ! Investir dans un bon équipement de base permet de constituer une bonne fois pour toute un kit de ménage durable. Pour le sol, on choisit dans une serpillère en microfibre de bonne qualité avec un sceau-essoreur selon les préférences. Vous pourrez passer la serpillère en machine afin de la désinfecter et la réutiliser autant de fois que vous le souhaitez !

Pour le reste de la maison, les lavettes en microfibre seront utiles non seulement pour dépoussiérer mais aussi mouillées pour laver les tables, comptoirs ou éviers et elles sont aussi lavables. Vous viendrez à bout des tâches et surfaces plus sales avec des brosses en fibres naturels. L’idéal ? Une rigide et une souple, pour être paré à toutes les situations. Enfin pour la vaisselle, une lavette en microfibre et une brosse souple et vous serez le maître de l’évier !

Règle n°2 : les bons produits

On peut nettoyer toute la maison avec trois petits ingrédients :

  • Vinaigre blanc : désinfectant, désodorisant et dégraissant, il est allié principal de votre séance de ménage et personne ne s’empoisonnera avec !
  • Bicarbonate de soude : nettoyant, désodorisant et adoucissant, associé au vinaigre il est redoutable contre les tâches incrustés comme celles du four et il est comestible donc sans danger.
  • Savon de Marseille : dégraissant, nettoyant, vous pouvez l’utiliser à la place du liquide vaisselle, en lessive ou en détachant.

L’avantage principal des produits naturels, c’est bien sûr qu’il n’y a pas de risque d’accident domestique et de pollution. Niveau finance, à 0,80 centimes le litre de vinaigre on fait rapidement des économies, d’autant plus que l’on mutualise les produits. Pour mon ménage habituel, j’utilise un désinfectant multiusage (50 % vinaigre-50% eau dans un vaporisateur récupéré), du vinaigre pur, du bicarbonate à saupoudrer si besoin et du savon Marseille pour l’évier de la cuisine.

Règle n°3 : trouver sa routine

Vous devez trouver ce qui fonctionne selon vos besoins et votre rythme de vie. Perso, je m’arrange pour le faire une fois par semaine, je commence par la vaisselle en retard (merci le weekend 😉), je nettoie l’évier, le micro-ondes si besoin et les plans de travail. Ensuite, je fais les poussières, les tables et je passe à la salle de bain : toilettes, lavabo et miroir. Je finis par le sol, un coup d’aspirateur et de serpillère si besoin (et si j’ai le courage !).

Adopter une routine de nettoyage permet de gagner du temps, vous pourrez passer plus ou moins rapidement selon les semaines. Il y a quand même plus sympa comme activité alors autant ne pas s’éterniser là-dessus ! Pour plus de praticité, vous pouvez réunir vos produits et outils d’entretien dans un sceau ou un bac afin d’avoir tout à portée de main et de passer de pièce en pièce rapidement.

Vous l’aurez compris, pas besoin de passer des heures ni de dépenser des fortunes, vous pouvez faire un geste pour l’environnement et des économies en nettoyant écolo. Il suffit de s’équiper et de connaître les bonnes astuces !