Les cookies super moelleux

Il y a deux écoles concernant les cookies, la version hyper croustillante qui se casse en mille morceaux et la version super moelleuse, croquante à l’extérieur et fondante à l’intérieur. Bien sûr au vu du titre de l’article, c’est la deuxième version qui remporte ma faveur ! Nous voilà donc sur le point de découvrir la recette de ces petites merveilles 😉

Pour une vingtaine de cookies super moelleux :

  • 100 g de beurre
  • 100 g de sucre
  • 1 oeuf
  • 150 g de farine
  • 1 cuillère à café de levure chimique
  • 1 pincée de sel
  • 1 trait d’extrait de vanille
  • 100 g de pépites de chocolat

Travaillez le beurre mou et le sucre jusqu’à obtenir un mélange homogène,

Incorporez l’oeuf,

Ajoutez la farine, la levure, le sel et l’extrait de vanille,

Terminez par les pépites de chocolat,

Cookies2

Une fois que votre pâte est prête, façonnez une vingtaine de boules puis écrasez-les avec la paume de la main de sorte à former les cookies,

Veillez à bien espacer les cookies,

Enfournez pour 10 minutes à 180°.

Je vous conseille de les déguster tout chaud. Si toutefois vous voulez les préparer à l’avance, vous pouvez toujours les repasser quelques instants au four avant de servir !

Bon appétit les gourmands 😉

Pâte à tartiner homemade

L’esprit DIY s’est emparé de moi ces dernières semaines particulièrement dans la cuisine. J’ai donc décidé de faire de la pâte à tartiner maison ! Il y a plusieurs écoles, j’ai choisi une recette qui ne requiert pas 36 ingrédients. C’est une version assez simple que vous pouvez personnaliser selon vos goûts, si vous préférez le chocolat au lait, vous pouvez mettre moins de chocolat noir, le remplacer par du chocolat praliné ou même du chocolat blanc. Idem pour les noisettes, sachez que vous pouvez aromatiser votre pâte à tartiner au caramel par exemple.

Pour un petit pot :

  • 100 g de chocolat noir
  • 50 g de chocolat au lait
  • 35 g de noisettes
  • 50 g de sucre glace
  • 40 g d’huile de tournesol
  • 1 cuillère de sirop d’agave

Mixer les noisettes et le sucre glace afin d’obtenir une poudre très fine,

Faire fondre le chocolat noir et le chocolat au lait au bain marie directement dans un pot à confiture,

Hors du feu, ajouter la poudre de noisette, l’huile de tournesol et le sirop d’agave, bien mélanger pour avoir une pâte lisse et homogène.

Une fois que la pâte aura refroidie, vous obtiendrez une texture plus dense. L’avantage de choisir un pot à confiture pour conditionner votre pâte à tartiner c’est que vous pouvez la passer rapidement au micro-ondes si jamais la texture de la pâte est trop solide.

À vos tartines les amis !

Boules de céréales

Le petit déjeuner est un repas très important, il faut qu’il soit complet et consistant pour éviter les fringales et la baisse d’énergie de milieu de matinée ! Pour ce faire, je mise sur les produits céréales riches en fibre et en protéines comme les flocons d’avoine et les graines de sarrasin. En effet, les flocons d’avoine apportent énormément de fibres qui parviennent à nous rassasier pour un moment. C’est pourquoi on les considère comme un allié minceur puisqu’ils limitent le grignotage et donc la prise de poids. Quant aux graines de sarrasin, c’est un atout de choix, riches en protéines et en acides aminés. Je vous propose une recette originale qui combine ces deux céréales dans un format inédit 😉

  • 1 cup de flocons d’avoine
  • 1/2 de cup de graines de sarrasin
  • 5 grosses cuillères à soupe de beurre de cacahuète
  • 1/2 de graines de lin
  • 1/2 de pépites de chocolat
  • 3 cuillères à soupe de miel
  • 1 cuillère à café d’extrait de vanille

Mettre tous les ingrédients dans un saladier,

Bien mélanger,

Placer au réfrigérateur pendant 20 minutes,

Confectionner une vingtaine de petites boules.

Boules de céréales

Vous pouvez conserver ces boules de céréales dans un bol au réfrigérateur pendant une semaine. C’est une recette très rapide et facile à faire qui remplace à merveille les barres de céréales et autres biscuits que l’on achète pour le petit déjeuner, le goûter ou pour les encas.

Alors n’hésitez plus et lancez-vous dans la préparation de ce snack sain et gourmand. Vous pouvez même adapter cette recette selon vos goûts, veillez toutefois à conserver l’équilibre dans les ingrédients « secs » et « liquides ».

Bon appétit !

Citrouille en soupe

Appartenant à la famille des cucurbitacées, la citrouille est bourrée d’antioxydants et faible en calories. C’est donc un merveilleux allié santé pour retrouver la forme en ce début de saison hivernale. Tout comme la tomate, c’est un fruit qui se cuisine le plus souvent comme un légume. Il s’agit d’un produit très consommé en Amérique du Nord particulièrement pendant la période d’Halloween. La chair de cette courge a une texture parfaite pour confectionner un potage onctueux et quoi de mieux pour se réchauffer qu’une bonne soupe de citrouille ?

Je vous propose une recette pour vous tenir au chaud tout l’hiver !

Citrouille en soupe5

Pour un chaudron de soupe chaude :

  • 1 kg de chair de citrouille
  • 5 petites pommes de terre
  • 1 gousse d’ail
  • 1 pointe de gingembre en poudre
  • 1 filet d’huile d’olive
  • 150 g de fromage de chèvre frais
  • Herbes de provence
  • Poivre

Ouvrir la citrouille et en extraire la chair à l’aide d’un couteau et d’une cuillère à soupe, creusez-la comme une citrouille d’Halloween si vous voulez la conserver pour faire une jolie présentation,

Peler les pommes de terre et couper les en deux,

Émincer la gousse d’ail,

Faire dorer la chair de citrouille, les pommes de terre et l’ail avec un filet d’huile d’olive pendant 5 minutes,

Couvrir d’eau et porter à ébullition,

Ajouter le gingembre puis baisser le feu et couvrir pour le reste de la cuisson.

Citrouille en soupe1

Je trouve les courges un peu sucrées alors j’y ajoute une cuillère de fromage de chèvre frais assaisonné avec des herbes de provence et du poivre noir.

Servez bien chaud avec une bonne cuillère à soupe de fromage pour délayer le tout ! Et pour une petite touche gourmande, vous pouvez faire griller quelques fruits secs (préalablement hachés) avec une tranche de jambon cru coupée en lanières, succès assuré 😉

J’ai choisi des noisettes et des amandes pour ma part.

Vous pouvez également prendre de petites courges pour faire de petites entrées individualisées.

Citrouille en soupe4

Il ne me reste plus qu’à vous souhaiter un bon appétit 🙂

Papillote de poisson & citron

Je vous propose le plat de poisson traditionnellement consommé le vendredi. Souvenez-vous à la cantine, nous y avions droit chaque semaine ! Je vous promets d’effacer les mauvais souvenirs de ces années de souffrance culinaire. Place aux goûts et aux saveurs simples, sublimés par une cuisson très rapide et surtout très facile 😉

Il suffit de préparer les ingrédients et de les enfermer dans un morceau de papier sulfurisé ou d’aluminium afin de garder la chaleur à l’intérieur pour une cuisson réussie. Vous sentirez rapidement les épices embaumées votre cuisine, signe d’une recette réussie !

Papilotte poisson et citron1

Pour 2 personnes :

  • 2 dos de cabillaud
  • 2 carottes
  • 1 oignon
  • 1 petit citron vert
  • 2 feuilles de laurier
  • Herbes de provence
  • Poivre
  • Huile d’olive

Faire décongeler les dos de cabillaud,

Couper en lamelles les carottes et l’oignon,

Détailler le citron en rondelles,

Sur deux morceaux de papier sulfurisé, placer la plupart des lamelles de carottes et d’oignon et une rondelle de citron,

Déposer ensuite les dos de cabillaud, le reste des lamelles de carottes, des rondelles de citron et les feuilles de laurier,

Arroser d’huile d’olive, d’herbes de provence et de poivre,

Refermer les papillotes et enfourner dans un four à 180° pendant 30 minutes,

Pendant ce temps, faire cuire deux portions de riz,

Servez le tout bien chaud avec un filet de crème liquide.

Papilotte poisson et citron3

Bon appétit 🙂

Le One Pot Pasta, vous connaissez ?

C’est la grande tendance food de l’année 2015 et elle nous vient de la grande Martha Stewart : le One Pot Pasta. Il s’agit d’une façon de cuisiner les pâtes en y associant toutes sortes d’ingrédients. Le but du jeu est de tout mettre dans une casserole -les pâtes, l’eau, les légumes et/ou la viande, l’assaisonnement- et de faire cuire le tout pendant une quinzaine de minutes. En somme, c’est une recette qui s’adapte à tous les goûts et à toutes les envies. L’avantage est bien sûr le gain de temps et la facilité à réaliser un repas complet et savoureux.

Le One Pot Pasta2

Pour tenter l’aventure, j’ai choisi une recette à base de légumes. Je me réserve une sauce à base de viande pour une prochaine fois ! Je vous propose donc un plat végétarien, assez classique quoi qu’un peu relevé 😉

Pour 2 personnes :

  • 200 g de spaghettis
  • 2 tomates
  • 4 poivrons
  • 1 piment
  • 1 oignon
  • 1 gousse d’ail
  • 50 cl d’eau
  • 1 filet d’huile d’olive
  • Des herbes de provence

Le One Pot Pasta3

Éplucher et émincer l’oignon et l’ail,

Laver et couper les légumes en dés,

Dans une casserole disposer les pâtes, les légumes, l’oignon, l’ail, l’huile d’olive et les herbes,

Porter l’eau à ébullition avant de baisser le feu,

Laisser les ingrédients cuire dans l’eau en remuant de temps en temps surtout vers la fin pour ne pas que les pâtes accrochent,

Server immédiatement !

Le One Pot Pasta4

Étant donné que l’on ne doit pas égoutter les pâtes, il faut surveiller avec attention la fin de la cuisson. Il se peut que vous ayez à ajuster la quantité d’eau pour que le plat soit parfaitement cuit. Même si les puristes crient au scandale, je trouve que c’est une vraie bonne idée pour les soirs où l’on a un peu la flemme de faire une sauce dans une casserole à part. Il suffit de couper tous les ingrédients et de les placer dans une casserole, rien de plus simple ! Alors pourquoi s’en priver ? Vous aussi créez votre propre plat et régalez-vous sans complexe 😉

Bon appétit 🙂

Taboulé libanais à ma manière

Avec la douceur de ces derniers jours, je vous propose une recette fraîche pour une entrée légère. Rien de tel pour commencer la semaine en faisant le plein d’énergie sans vous alourdir ! Cette salade d’herbes est essentiellement composée de persil haché et non de semoule ce qui donne un côté croquant et très frais. C’est un mezzé typique dans les pays du Moyen Orient qui associe la saveur du persil avec l’acidité du citron.

Pour 5 personnes :

  • 1 botte de persil plat
  • 4 tomates
  • 2 cuillères à soupe de boulgour
  • 1 botte d’oignons blancs
  • Du jus de citron
  • De l’huile d’olive
  • Sel

Plonger le boulgour dans de l’eau froide,

Laver le persil et les tomates,

Hacher grossièrement le persil avec un grand couteau,

Couper les tomates en petits dés,

Émincer finement les oignons blancs,

Lorsque le boulgour est suffisamment ramolli, mélanger tous les ingrédients dans un saladier,

Arroser de trois cuillères à soupe d’huile d’olive et de jus de citron selon votre goût,

Assaisonner et réserver au réfrigérateur.

Je préfère préparer cette recette la veille afin que les ingrédients s’imprègnent bien du jus du citron. Sortez-le au dernier moment afin de servir le taboulé bien frais. N’hésitez pas à rajouter du citron si besoin pour rehausser le goût.

Bon appétit !

Faire des sushi : astuces pour réussir ses sushi

Faire des sushi rime très souvent avec galère, difficulté et peut même parfois se terminer en catastrophe. Pourtant, si vous suivez bien ces cinq étapes et ces quelques astuces, vous réussirez vos sushi haut la main et transformerez le cauchemar en plaisir.

1. L’achat des ingrédients : fraicheur et simplicité pour des sushi réussis

Pour préparer des sushi, les ingrédients de base à acheter sont les nori (algues séchées), le vinaigre de riz (je recommande la marque Kikkoman), et le riz à sushi (qui est du riz à grain rond), une natte de bambou, de la sauce soja et du wasabi. Pour le reste des ingrédients, il faut acheter du poisson très frais (chez un poissonnier idéalement) et des légumes. N’achetez pas trop d’ingrédients différents, sinon cela devient rapidement galère. Je recommande de partir sur deux poissons (Saumon et thon), et 2 légumes (1 concombre et 2 avocats).

2. La préparation du riz, l’élément le plus important des sushi

Le riz, c’est l’élément clé des sushi. Avant de le faire cuire, rincez le sous l’eau dans un récipient en le malaxant entre vos mains (sans écraser et casser les grains). Changez 2 à 3 fois l’eau. Le conseil le plus important que je peux vous donner est de le faire cuire dans un auto-cuiseur à riz en respectant 1 dose de riz pour une dose d’eau (comptez 500 grammes de riz pour 90 maki). La cuisson dure 25 minutes. Dès que la cuisson du riz est fini, mettez le dans un plat assez large pour le laisser refroidir. Verser le vinaigre de riz (environ 100mL) dessus et mélangez avec une spatule en bois pour éviter de casser les grains. Déposez un torchon humide sur le plat et laissez refroidir pendant 1 à 2h.

Faire des sushi : astuces pour réussir ces sushi2

3. La découpe des ingrédients, plus c’est fin mieux c’est

Pendant que le riz cuit puis refroidit, procédez à la découpe des ingrédients. Je vous conseille de commencer par la découpe des algues. Rien de plus simple, pliez l’algue en 2 sur elle même et appuyez fort au niveau du pli. Cela coupera parfaitement en deux l’algue. Pour la découpe de l’avocat, coupez de fines lamelles dans le sens de la longueur de l’avocat. Pour le concombre, faites en sorte de le couper de manière à ce que la longueur d’une lamelle soit égale à celle d’une nori (le côté le plus long de l’algue). Pour le poisson, je suis loin d’être une experte mais l’idéal est aussi de le couper en lamelles de la taille de la nori. Pour toutes ces découpes, ne pas dépassez 0,5 d’épaisseur.

4. La roulade du maki, un geste décisif dans la réussite du sushi

Tous vos ingrédients sont découpés, votre riz refroidi, il ne reste plus qu’à donner forme à vos maki. Dès qu’on a le geste, ce n’est pas si compliqué que ça de bien rouler son maki. Mon conseil est de ne pas mettre trop de riz sur son algue et de ne pas mettre plus de 2 ingrédients. Je vous recommande de mettre qu’un seul ingrédient pour la première roulade ! Prenez votre demi nori face rugueuse vers vous (et non la brillante et lisse) dans le sens de la longueur et déposez là sur la natte de bambou. Plongez vos doigts dans un bol rempli d’un mélange eau/vinaigre (cela évite que le riz colle aux doigts) et prenez une bonne boule de riz, puis étalez là du bout des doigts sur toute l’algue en laissant un bord de 1 cm sans riz (le bord le plus éloigné de vous). Ne pas mettre une trop grosse épaisseur de riz et ne pas écraser le riz contre l’algue. N’hésitez pas à complétez les trous si vous n’avez pas pris assez de riz ou à en retirer si la couche est trop épaisse. Il faut que l’épaisseur de la couche de riz soit homogène sur toute l’algue.

Après voir fait cela, déposez vos ingrédients à 1 cm du bord le plus proche de vous. Tenez l’algue et la natte de bambou et faites les rouler tout en maintenant les ingrédients avec vos doigts. Il faut faire rouler jusqu’à atteindre le bord de la nori sans riz. Une fois que c’est fait, ne lâchez pas votre prise et mettez vos 2 pouces sur le bord le plus proche de vous du rouleau, vos deux index et majeurs sur le bord supérieur du rouleau et vos 2 annulaires et auriculaires sur le bord du rouleau le plus éloigné de vous. Appuyez alors fortement sur le rouleau en faisant un mouvement du centre du rouleau vers l’extérieur du rouleau afin de le compresser. Répéter l’opération plusieurs fois. Après avoir fait cela, roulez d’un quart de tour le rouleau et re-compressez le. Après avoir fait cela, il est prêt à être découpé !

Faire des sushi : astuces pour réussir ces sushi3

5. La découpe du rouleau, quelques astuces pour ne pas déchirer l’algue

Un rouleau de maki se découpe en 6 morceaux. Pour ce faire, prenez un couteau long bien aiguisé (surtout pas un couteau à dent). Mouillez la lame avec un mélange eau/vinaigre (cela évite que le riz colle à la lame). Petite astuce pour mouiller toute la lame : trempez le bout de la lame dans le bol et taper le manche de votre couteau de façon vertical contre la table pour faire descendre l’eau.

Coupez le rouleau en plein milieu d’un geste franc et unique qui va de l’avant. Regroupez les deux morceaux de rouleau l’un après l’autre et coupez les 2 rouleaux d’un geste franc et unique en 3 tiers.

Et voilà, vous avez vos 6 premiers sushi !!

6. Optez pour les maki california si vous voulez réussir vos sushi !

Bien que cela puisse paraître bizarre, les maki california (maki inversé avec le riz à l’extérieur) sont beaucoup plus simples à faire que les maki normaux ! Le procédé est presque le même. Il faut étaler le riz sur toute l’algue, la retourner (mettre la face de l’algue avec le riz côté natte de bambou), déposez les ingrédients à 1,5 cm du bord, puis roulez de la même façon que pour un maki normal. De cette manière, on évite le risque de ne pas réussir à fermer le maki et on peut rajouter plus d’ingrédients. Si vous souhaitez d’avantages d’informations et plus d’images, n’hésitez pas à lire cet article plus détaillé sur la façon de faire des sushi.

7. Pour finir quelques délicieuses recettes de maki

Maki california tartare de saumon et avocat, graine de sésame

A l’aide d’une cuillère, grattez et coupez le saumon en petit dés afin d’en faire une sorte de tartare. A l’aide d’une fourchette, écrasez un demi avocat dans un bol pour en faire une purée avec des petits morceaux apparents. Mettez le tartare de saumon et avocat comme ingrédients et saupoudrez de graines de sésame puis roulez.

Faire des sushi : astuces pour réussir ces sushi1

Maki california saumon mangue

Tout est dans l’intitulé, découpez des lamelles de mangue et de saumon puis mettez les dans un rouleau california. Le saumon et la mangue se marient très bien et raviront les fans de sucrés/salés.

Réussir ces maki : mission pas si impossible

Vous l’aurez vu, réussir ces maki demande un peu de méthode, mais dès qu’on a bien compris les gestes au moment de la roulade du maki et qu’on a bien préparé son riz, cela devient un jeu d’enfants. Si vous êtes en manque d’inspiration, voici un article sur le restaurant Rice & Fish qui est spécialisé dans les maki california créatifs et originaux.

Lasagnes

On commence la semaine en beauté avec un classique de la gastronomie italienne : les lasagnes !

Pour 2 personnes :

  • 250g de pâte à lasagne fraîche
  • 2 steak haché
  • 1 oignon
  • Huile d’olive
  • 2 boite de tomates pelées
  • 15cl de vin rouge
  • Laurier
  • Basilic
  • 50g de beurre
  • 50g de farine
  • 50cl de lait

Émincer l’oignon et la carotte finement puis les faire revenir avec un filet d’huile d’olive.
Ajouter la viande coupée en morceau ou la détailler le grossièrement avec une cuillère en bois pendant la cuisson.
Une fois que la viande est dorée ajouter le vin.
Lorsque le vin s’est évaporé, verser les tomates pelées puis les herbes.
Baisser le feu et laisser mijoter pendant 45 minutes.
Pendant ce temps, vous pourrez préparer la béchamel.
Faire fondre le beurre dans une casserole puis verser la farine d’un coup hors du feu.
Bien remuer puis remettre sur le feu et ajouter peu à peu le lait.
Fouetter sans cesse jusqu’à ce que le mélange épaississe.
Préparer un plat allant au four : verser un filet d’huile d’olive dans le fond.
Mettre une première couche de béchamel puis alterner pâte à lasagne, sauce tomate et béchamel jusqu’à épuisement des ingrédients.
Terminer par une couche de béchamel puis recouvrir de parmesan ou de mozzarella.
Enfourner pour à 180° pendant 25 minutes.

À servir avec une salade verte. Vous pouvez faire ce plat la veille et le réchauffer au dernier moment.

Bon appétit 🙂

Mousse au chocolat

C’est mercredi jour des enfants et je sens que vous avez besoin d’un quatre heures gourmand surtout par ce temps ! Alors je vous propose d’une petite douceur : une mousse au chocolat 🙂

Pour 4 personnes :
    • 100g de chocolat noir
    • 1 oeuf
    • 2 blancs d’oeuf
    • 1 sachet de sucre vanillé

Placer le chocolat en morceaux dans un bol avec un fond d’eau et le mettre au micro-ondes pendant une minute pour le faire fondre puis remuer jusqu’à obtenir un mélange lisse. Ajouter un peu d’eau si nécessaire.
Ajouter le jaune d’oeuf et le sachet de sucre vanillé au chocolat fondu.
Monter les blancs en neige et les incorporer délicatement au chocolat.
Placer au réfrigérateur pendant une heure minimum.
Vous pouvez tout aussi bien faire cette recette la veille, c’est à vous de jouer !

Bon appétit 🙂